Blog positron-libre Vous êtes dans la section Articles (avis, tests et infos pratiques)

Des robots dans l'éducation

Est-il judicieux d'avoir un robot comme prof ?
La présence d'un robot utilisé comme éducateur est-elle bénéfique ?
Eh bien cela dépend si vous êtes un adulte ou un enfant. L'article suivant nous révèle quelques résultats d'une étude sur l'influence d'un robot éducateur…

Il a été prouvé que les jeunes enfants étaient beaucoup plus susceptibles que les adultes de voir leurs opinions et leurs décisions influencées par des robots.

Une étude de l'université de Plymouth en Angleterre a comparé la manière dont adultes et enfants effectuent une tâche identique en présence de pairs (des humains donc) et de robots humanoïdes.
Les résultats ont montré que, bien que les adultes soient souvent influencés par leurs pairs, ils peuvent résister à la persuasion des robots.
Cependant, les enfants âgés de sept à neuf ans étaient plus susceptibles de donner la même réponse que le robot, même si elles étaient manifestement incorrectes.

L'étude a utilisé le paradigme Asch, qui demande aux personnes de regarder un écran comportant quatre lignes et d'indiquer quelles lignes ont la même longueur.
Quand elles sont seules, les personnes ne font presque jamais d'erreur, mais lorsqu'ils font l'expérience avec d'autres, ils ont tendance à suivre ce que les autres disent.

Les enfants seuls avaient en moyenne un score de 87 % à la fin du test. Ce pourcentage est tombé à 75 % lorsqu'ils ont été rejoints par les robots. Et parmi les mauvaises réponses, 74 % correspondaient à celles du robot.

En publiant dans Science Robotics, les scientifiques disent que l'étude fournit un aperçu intéressant de la façon dont les robots pourraient être utilisés de manière positive au sein de la société.
Cependant, ils disent aussi que cela soulève certaines inquiétudes concernant le potentiel d'influence négative des robots sur les jeunes enfants vulnérables.

La recherche a été dirigée par la chercheuse Anna Vollmer et Tony Belpaeme professeur en robotique de l'Université de Plymouth et de l'Université de Gand.

Tony Belpaeme dit :

Cela donne un aperçu intéressant de la manière dont les robots pourraient être utilisés de manière positive au sein de la société. Les gens suivent souvent les opinions des autres et on comprend depuis longtemps qu'il est difficile de résister à l'appropriation des points de vue et des opinions des gens qui nous entourent. Ceci est établi comme une règle.
Comme nous trouvons maintenant des robots à la maison et sur le lieu de travail, il est intéressant de constater que les enfants s'y conforment également.

Nos résultats montrent que les adultes ne se conforment pas à ce que les robots disent. Mais quand nous avons fait l'expérience avec des enfants, ils l'ont fait.
Cela montre que les enfants peuvent peut-être avoir plus d'affinités avec les robots que les adultes, ce qui pose la question : et si les robots suggéraient, par exemple, quels produits acheter ou quoi penser ?

Des robots sont déjà utilisés dans l'éducation (comme le robot Zora) et peuvent être bénéfiques dans l'apprentissage des STIM. Dans ces environnements, le robot est dans une position où les informations qu'il fournit peuvent affecter de manière significative les enfants avec lesquels il interagit.

Certaines mesures de protection doivent être mises en place, mais utilisées de la bonne façon, ces éducateurs robotiques pourraient considérablement améliorer l'éducation des enfants.
Mais les robots remplaceront-ils les enseignants ou leurs rôles resterons-t-il limité à celui d'assistants ou de tuteurs ?


Haut de page